Logo Verite Catholique

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu

Introduction defile Droite

Saint Matthieu
Pour commencer, un peu d’histoire : L'Évangile selon Saint Matthieu est le premier des quatre évangiles canoniques du Nouveau Testament même s’il est accepté de nos jours qu’il a été écrit ultérieurement aux Épîtres de Paul (écrites entre 50 et 65) et à l'Évangile selon Saint Marc (écrit vers 65-75).
Selon le tétramorphe, Saint Matthieu est symbolisé par un Homme ailé.

Concernant l'auteur : Matthieu était à la base un percepteur des impôts, un publicain, autant dire qu’il n’était pas très apprécié des Juifs ! Mais Jésus ne faisait pas de distinction, lorsqu’il l’a rencontré,
Matthieu (appelé Levi dans l'Évangile de Marc et Luc) exerçait à Capharnaüm où il percevait les impôts des Juifs pour le compte du gouvernement Romain, il était sous les ordres d’Hérode Antipas.
Lorsque Jésus le vit assis à son bureau de percepteur, il lui dit : « suis-moi » Matthieu se leva et le suivi et devint apôtre du Christ qui répondit aux critiques des pharisiens en disant qu’il n’était pas venu appeler les justes mais les pécheurs. Jésus est venu pour sauver la multitude, il vient pour chacun d’entre nous et nous devons, tout comme Matthieu, savoir répondre à son appel !

Concernant l’œuvre : Comme nous allons le voir, des quatre Évangiles, celui de Saint Matthieu est celui qui assure le mieux la transition avec l'Ancien Testament. Il s’adresse surtout à des chrétiens d’origine juive de par ses nombreuses références aux Écritures et les différents éléments puisés dans la tradition qui démontrent particulièrement bien que Jésus est bien le messie annoncé par les prophètes, les formules comme : ''Il est écrit'' ou ''Il a été dit'' ou ''Pour que s'accomplisse ce qui a été dit par le prophète…'' reviennent souvent. Il est appelé au premier verset : « Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham » ce qui note son appartenance à la lignée prophétique. Sa naissance est annoncée comme celle du roi des Juifs et ce sont des mages qui viennent lui rendre l’hommage tout y est en rapport avec le caractère dû à un roi.

Saint Matthieu donne également la meilleure vue d'ensemble sur la vie et la mort de notre Seigneur Jésus Christ. Notons que cet Évangile est organisé autour de quatre grands axes principaux, le tout accompagné des différentes paraboles, rencontres et miracles du Christ :

1. La sermon sur la montagne : Jésus débute son ministère en choisissant d’abord ses disciples puis par un grand sermon sur une montagne, comme Moïse, selon la coutume des maîtres, il s’assied et enseigne. Trois chapitres (5 à 7) sont consacrés à ce discours pour annoncer une loi ancienne mais nouvelle à la fois résumée en une phrase : ''Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir''. (Matthieu 5 : 17).

2. Le Christ et ses disciples : Matthieu privilégie la relation entre le maître qui enseigne et les disciples qui aiment se rapprocher de lui pour apprendre et demander conseil. À la différence de l'Évangile de Marc et de Luc, il n'insiste pas sur le caractère pécheur/imparfait des disciples. Même s’il souligne aussi le fait que ce sont des hommes de peu de foi, il préfère les mettre en modèles à suivre par l’envoi en mission des disciples pour inspirer les futurs missionnaires désirant servir le Christ par l’évangélisation.

3. L’annonce du Royaume des Cieux : Notons pour commencer que Matthieu ne parle pas du Royaume de "Dieu" mais du Royaume des "Cieux" ! Cet Évangile s’adressant en particulier aux premiers Chrétiens d'origine juive, il fait donc attention aux mots qu’il emploi, effectivement, il sait que les Juifs n’aiment pas prononcer le nom de Dieu.
Le Royaume des cieux est le thème central de la prédication de Jésus. Par ses paraboles, il raconte le Royaume des cieux en appelant à la vigilance, à l’espérance et à la tolérance. Par ses guérisons, il montre la puissance de ce Royaume. Par ses enseignements, il nous apprend l’humilité, la charité et insiste sur la prière et le pardon, il nous montre la marche à suivre dans nos vies pour accéder à ce Royaume. Avec la venue de Jésus, nous avons eu la grâce du Royaume venu parmi nous.

4. La fin des temps : Le derniers discours de Jésus que nous présente cet Évangile est celui sur la fin des temps, il intervient juste avant qu’il ne vive sa passion et sa résurrection. L'atmosphère est devenue lourde et Jésus prononce ce discours contre les scribes et les pharisiens en leur énumérant toutes leurs fautes, puis il pleure sur Jérusalem et leur annonce qu’ils ne le reverront plus avant qu’ils disent : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » (Chapitre 23:39) avant de leur annoncer la destruction du temple « Vous voyez tout cela, n’est-ce pas ? Amen, je vous le dis : il ne restera pas ici pierre sur pierre ; tout sera détruit. » (Chapitre 24:2) ce qui arriva 40 ans plus tard, il fut détruit par les Romains ! Ceci ne clos pas l’alliance ni la promesse faite à Abraham, cela acte simplement l’ouverture de cette même promesse au reste du monde caractérisé par l’envoi en mission des disciples pour annoncer la bonne nouvelle, le Royaume des Cieux à toutes les nations.

Que la paix du seigneur soit avec vous.