Logo Verite Catholique

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean

Saint Jean
Pour commencer, un peu d’histoire : L'Évangile selon Saint Jean, qui est l’un des textes les plus riches de la Bible, est écrit aux alentours des années 90 et il est le dernier des Évangiles connus en partie parce qu’il a pris longtemps à être écrit, il a dû être retouché plusieurs fois, il est issu de la réflexion d’une communauté tout entière, appelée « école johannique » (disciples de Jean), c’était une communauté de disciples qui prêchaient selon le témoignage de l’apôtre, comme il est mentionné à deux reprises (Jean 19:35 et Jean 21:24-25) le texte est basé sur le témoignage oculaire du disciple bien-aimé (Jean) en soulignant que son témoignage est vrai.
C’est pourquoi l’ensemble des cinq textes du Nouveau Testament attribuées à Saint Jean (l’évangile, l’apocalypse et les trois épîtres) sont appelés le « corpus Johannique »
Selon le tétramorphe, Saint Jean est symbolisé par un Aigle.
Concernant l'auteur : Jean, appelé Jean fils de Zébédée, était l’un des douze apôtres de Jésus avec son frère Jacques « le majeur » mais Jean n’était pas n’importe lequel, c’est de lui qu’il est dit « celui que Jésus aimait » le « bien aimé », lui qui se pencha sur le cœur de Jésus (Jean 13 :23 à 25) et c’est encore lui à qui le Christ, sur la croix, confia sa mère, la Vierge Marie, en lui disant « Femme, voici ton fils. » et à Jean, le disciple qu’il aimait, « Voici ta mère. » (Jean 19 :26 et 27). Jean était donc, avec Pierre, le plus proche de Jésus.

Concernant l’œuvre : L'Évangile de Saint Jean se distingue des autres sur bien des plans, son but premier est de nous apprendre à aimer Jésus et comment être aimé de lui, c’est un évangile profond, poétique, très travaillé, c’est un Évangile complètement théologique, il relie admirablement bien Dieu à l’humanité, il nous apprend à écouter la parole du Christ plus profondément et à croire en sa résurrection !

Jean nous invite donc à accueillir et à aimer le Christ du plus profond de notre cœur, il commence son Évangile en précisant « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu ». Ce Verbe va s'incarner, venir parmi nous, « et les siens ne l'ont pas reçu ».

En clair, si nous voulons connaitre Dieu, nous devons accueillir Jésus qui est La parole de Dieu, s’en imprégner, la faire sienne, la/le laisser vivre à travers nous, ce qui est confirmé en fin de prologue de cet Évangile : « Dieu, personne ne l'a jamais vu, mais le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, nous l'a révélé ». Jésus est donc bien celui par qui nous pouvons connaître Dieu, sans lui, cela nous aurait été impossible car c’est lui qui nous justifie devant lui !

Jean insiste aussi beaucoup sur le fait que Jésus est le fils de Dieu, il écrit vingt-neuf fois « Fils », dont dix fois « Fils de Dieu », il veut nous faire comprendre, en nous le précisant au verset 2, que Jésus existait au commencement, dès la création « Il était au commencement auprès de Dieu ».

Tout cela est formidablement résumé au chapitre 20, verset 31 : « ceci est écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom »

L'Évangile de Saint Jean détails et s’étale sur trois années de la vie publique de Jésus (son ministère) contrairement à une sur les autres. Il y a beaucoup d’évènements de la vie de Jésus qui sont relatés sur les différents Évangiles mais certains évènements ne figurent que chez Jean : les noces de Cana, la résurrection de Lazare et une partie de l'épisode de la multiplication des pains qui figure dans les autres évangiles, mais le discours dit « du pain de vie » que Jésus prononce ensuite ne figure que chez Jean.

Que la paix du seigneur soit avec vous.