Logo Verite Catholique

La vérité sur le Modernisme dans l'Eglise Catholique

Vous avez déjà dû entendre parler du modernisme catholique non ? Normal les intégristes mettent dans cette case tous ceux qui ne sont pas d’accord avec leur idéologie pour les dénigrer… Ils brandissent le document Pascendi Dominici Gregis de Saint Pie X à tout va pour justifier leurs accusations mais qui sont, il faut le dire, que des accusations gratuites sans aucun argument, pire encore ils brandissent ce texte sans même l’avoir lu, comme d’habitude ils répètent leur propagande sans même savoir de quoi ils parlent…

Alors pour mettre les choses à leur place et pour que tout le monde comprenne bien, nous allons expliquer ce qu’est le modernisme à l’époque de Saint Pie X et le néo modernisme progressiste auxquels on a pu assister après le concile Vatican II, vous avez déjà compris, ce n’est pas le même modernisme mais les intégristes mettent tout le monde dans le même sac sinon leur document Saint Pie X ne voudrait plus rien dire…

Pape Saint Pie X
Le Pape Saint Pie X a combattu le modernisme Catholique

Le modernisme à l’époque de Saint Pie X (fin du 19e siècle), c’est le modernisme né de philosophes à une époque où le rationalisme et la science athée commençait à avoir de l’influence… N’oublions pas que c’est l’époque où le très connu Charles Darwin a établi la très « intelligente » théorie de l’évolution…

Ces personnes « intelligentes » disaient que l’humanité entrait dans un âge positif (comme nous l’avons vu dans le mouvement New Age) donc plus évolué car la science de l’homme expliquerait tout, pouvait tout et que cette dernière démontrait l’archaïsme de la croyance religieuse en passant les textes bibliques au scanner de la raison scientifique…

L’un d’entre eux (Ernest Renan fervent défenseur de la théorie de l’évolution darwinienne) expliquait que si nous croyons au surnaturel, nous sommes en dehors de la science et on admet une explication qui n’a rien de scientifique… Ils ont tenté de présenter ensuite la Bible comme un document relatant de connaissances préscientifiques, en gros qu’elle avait été écrite par des hommes « intelligents » tout comme eux et qu’il n’y avait rien de divin là-dedans… On voit le niveau…

Certains chrétiens ont commencé à s’imprégner de cette théorie et c’est le Père Alfred Loisy, théologien catholique excommunié en 1908, qui lança la controverse et le début de la crise moderniste catholique… Il avançait donc qu’il fallait adapter la religion catholique au besoin intellectuel, sociaux et moraux des temps présents, autrement dit, réduire la fracture entre foi et raison moderne, en quelque sorte soumettre la foi à une raison moderne non critiquée, la science devait être acceptée et rendre la foi compatible avec cette dernière… Le rajeunissement et le renouvellement de l’Eglise voulu à cette époque était de réformer l’enseignement catholique en fonction de la raison scientifique et historienne de l’époque qui remettait en question la croyance même en un Dieu créateur…

Nous voyons bien là que nous sommes bien loin de l’envie de renouveler l’Eglise du concile Vatican II, oui le concile a voulu rajeunir et renouveler l’Eglise mais pour redonner un nouveau souffle à l’Eglise qui se vidait et non pas pour se soumettre à la science moderne en remettant en question l’enseignement catholique et la croyance en Dieu !

C’est bien l’interprétation moderniste des textes du concile largement relayé par les médias et par certains hommes comme Hans Kung et Edward Schillebeeckx qui ont semé le trouble dans l’esprit de beaucoup de prêtres et de fidèles qui se sont perdus dans des thèses progressistes pour les uns et qui se sont tournés vers l’intégrisme pour les autres… Au final autant les uns que les autres sont victimes...

Ce qui est encore plus malheureux c'est que les intégristes ont dérivé vers le fondamentalisme d'extrême droite... On est bien loin de la défense de la foi catholique... Beaucoup de fidèles se laissent entraîner dans ces erreurs pour combattre un prétendu modernisme mais qui au final tombent dans la radicalité fondamentaliste et commettent une autre hérésie/apostasie...
Ils sont des brebis égarées qui ont besoin d'une bonne remise à niveau... Encore une fois il suffit de s’instruire un peu et de lire les textes pour connaître la vérité… L'Eglise elle même combat déjà le modernisme pas besoin de l'intégrisme pour cela, nous serions plus fort tous unis que divisés...

Comme je le dis souvent la paresse conduit à l’ignorance et l’ignorance conduit à l’intégrisme ! Avant de répéter bêtement des choses, il faut les vérifier, ce que les fidèles victimes de cette propagande ne font pas sinon ils ne la suivraient pas…

Retenons cette phrase de Bernard Sesboüé : Le modernisme fut une crise gravissime dont nous ne sommes pas encore totalement sortis et ce malgré le concile Vatican II… Ça veut tout dire…

Il faut donc retenir que le Concile Vatican II et le Pape Paul VI n’ont pas marqué une rupture avec la Tradition au contraire, comme en témoigne les textes du concile eux-mêmes et les nombreuses prises de position du Pape Paul VI contre l’idéologie moderniste tout comme le démontre par exemple « le crédo du peuple de Dieu » qui ne remet aucunement en cause la foi en Dieu comme le faisaient les modernistes…

Nous pouvons même ajouter pour ceux qui ne cessent de citer Saint Pie X, en lui livrant une quasi idolâtrie, pour s’en prendre gratuitement aux différents Papes depuis Vatican II et donc à l’Eglise ne doivent pas oublier que Saint Pie X condamnait lui-même ces agissements : « Le jugement ou le soupçon téméraire est un péché qui consiste à mal juger ou à soupçonner de mal son prochain » ce qui est également largement repris dans le nouveau catéchisme…

Que la paix du seigneur soit avec vous.