Logo Verite Catholique

La justification de la réforme protestante

La justification de la réforme protestante, appelée la justification de Luther est l’un des fruits du décret sur l’œcuménisme de Vatican II (Unitatis redintegratio)

Un dialogue s’est enfin installé, c'est un grand pas en avant vers l'unification et le retour des protestants vers l’Eglise du Christ, celle qu’ils n’auraient jamais dû quitter ! Le temps des querelles n’est pas encore entièrement derrière nous car, malheureusement, certains continuent de crier à l’hérésie, autant chez les protestants avec leur multitude de mouvements différents qui ne sont même pas d’accord entre eux, que chez certains catholiques qui continuent de rejeter les protestants.

Effectivement, certains n’ont toujours pas compris que la charité passe par l’ouverture aux autres et par la compréhension de l’autre, par la recherche d’un terrain d’entente en mettant en valeur ce qui nous rapproche plutôt que ce qui nous sépare afin que chacun reconnaisse ses erreurs et en finir avec les divisions.

Nous pouvons donc dire que tout est encore loin d'être réglé mais on avance dans le bon sens !

La reforme protestante
La réforme protestante

Depuis le concile Vatican II et le décret sur l’œcuménisme, le Vatican travail pour l’union de tous les Chrétiens dans leur maison, l’Eglise Sainte et Apostolique Romaine, jusqu’à ce que le Christ se la présente à lui-même, glorieuse, sans tache ni ride ! C’est le devoir de l’Eglise mais c’est aussi notre devoir à nous tous Chrétiens, nous devons prendre exemple là-dessus car c’est bien ce que nous enseigne le Christ !

Pour en revenir à la justification de la réforme protestante, et comme nous avons pu le voir sur l’explication du protestantisme, ce texte reconnait simplement que certaines revendications de Luther étaient justifiées mais, et c’est important, sans justifier le fait qu’il ait quitté l’Eglise et qu’il était temps maintenant d’en finir avec tout ça, surtout que le point principal que dénonçait Luther, le commerce des indulgences, n’existe plus aujourd’hui…

Cette justification se veut être aussi un écho à la Confession d’Ausbourg qui est le texte fondateur du protestantisme et plus particulièrement du mouvement Luthérien, il est considéré comme le point de divergence théologique entre l’Eglise de Luther et L’Eglise Catholique.

Au final, quand on y repense, Luther aurait dû en discuter avec amour et charité comme nous le faisons maintenant plus de 500 ans après mais peut être que l’Eglise d’antan n’était pas prête à en discuter non plus… On voit par là à quel point l’homme a toujours autant de mal avec l’orgueil. Nous ne referons pas l’histoire et il faut regarder vers l’avant maintenant, c’est la réunification qui est en cours le plus important, surtout que les temps deviennent de plus en plus difficiles, c’est donc très important d’arrêter toutes ces divisions, fruits de l’orgueil et de la passion des hommes, car la patience de notre Seigneur a bien trop été mise à l’épreuve…

Que Dieu vous bénisse !